À la scène & à la ville

audacieux-magazine-article6-Benizio1

Voici un couple ayant reçu le Molière du meilleur spectacle de sketches pour Le Duo, ces deux têtes d’affiche présentent des rôles complémentaires à la scène comme à la ville.

La notoriété de Gilles et Corinne s’est formée autour du duo médiatique Shirley et Dino sans oublier une passion commune pour l’opéra et la mise en scène. Nous rencontrons Gilles et Corinne à la Comédie de Picardie à l’occasion de la représentation de l’Opéra de 4 notes de Tom Johnson, mis en scène par Gilles et Corinne Benizio, une coproduction ComdePic. Un spectacle original où l’opéra croise la comédie, chaque variation racontant une histoire.

« Disons-le, le duo Shirley et Dino constitue un épisode important de notre vie d’acteurs et de couple. Au début on se disait cousin, cousine, affichant un travail de comédiens bien dissocié de notre vie familiale… Puis vient la découverte publique que nous vivions ensemble depuis plus de 35 ans et le fait que l’on tienne à la scène et à la ville, que l’on soit 24h/24 ensemble… Tout ceci a fait le sujet d’un paragraphe médiatique » nous expliquent Gilles et Corinne tout en nous indiquant ne plus être à la télévision depuis 2005.

« La télévision est une page tournée… depuis, nous travaillons, mettons en scène des opéras, des comédies musicales, créons des spectacles, du cabaret : Les Caméléons en 2008 et 2009, Le Crooner en 2013…Nous créons La Belle Hélène et nous montons une adaptation du Roi Arthur de Purcell à l’opéra de Montpellier. Plus récemment la mise en scène d’un opéra baroque : Don Quichotte chez la Duchesse de Joseph Bodin de Boismortier…» énumère Gilles. « Nous nous sommes retirés de la scène médiatique car ce n’est pas notre métier » ajoute Corinne.

audacieux-magazine-article6-Benizio2

Le chant arrive en 2006 avec l’interprétation de Chien et Chat pour Louis Chedid dans Le Soldat Rose. C’est à cette époque que la productrice du disque distingue la voix de Gilles. Célèbre Soldat Rose qui marquera le talent du couple qui réalisa la mise en scène de l’adaptation de l’œuvre de Louis Chédid et Pierre Dominique Burgaud en comédie musicale ainsi que le concept original du décor et la choré-graphie du spectacle. Les événements professionnels arrivent comme ils arrivent selon Corinne et Gilles avec un besoin certain qui se manifeste chez eux :

« Être heureux, mais aussi libres. »

Le « On » est une constante dans leurs propos. Comme le dit Gilles : « nous faisons des petites choses tout seuls, mais… c’est occasionnel ».

L’histoire de ce couple débute par un jeu réciproque : « On se rencontre, je la faisais marrer, elle me faisait marrer, je lui propose de faire un premier spectacle. Trois mois après nous le réalisions, on avait 20 et 25 ans. Nous exprimions les mêmes envies, un peu les mêmes goûts, un peu les mêmes regards sur le monde du spectacle.» nous raconte Gilles.

«On mélange tout, on fait les choses au jour le jour. Une vie de couple normale avec des enfants, issus de familles normales, on fait le parcours ensemble… on travaille tout le temps et on travaille jamais, le matin au petit déjeuner, à d’autres moments et cela arrive quand ça arrive… chez nous, en vacances, mais 90% de notre travail nous le faisons ensemble ».

audacieux-magazine-article6-Benizio3

Et tout coule de source dans ce couple à la scène comme à la ville. Aujourd’hui les projets s’étendent à la famille, Élisa ayant décidé d’embrasser la même carrière artistique que ses parents, mais aussi à une bande de copains artistes avec un cabaret. Le cabaret improbable dans un lieu atypique, beau, poétique, sensible, inattendu, choisi ensemble dans l’esprit des surréalistes…. Avec l’ambition de s’amuser.

Chez les Benizio on a affaire à une petite entreprise familiale qui ne connaît pas la crise… « On a surmonté les petites crises car nous voulions plus que tout cette union »… « On est plus fort à deux. Quand le doute nous envahit, l’autre nous remet sur la voie et si on doute à deux, c’est qu’il y a un vrai problème (sourire) ».

Imaginer des personnages de couples, de duo est presque inné. « À l’époque de Variéta, spectacle inspiré du music-hall italien, nous faisions différentes scènettes : une fois c’était ma fiancée, une autre fois mon épouse, une fois mon ange quand je jouais Saint Michel. » nous dit Gilles.

Vivre au présent est important chez ce couple. « Quand il y a une lumière on la repère. On a très vite appris que de ne pas faire ce que l’on aime, nous rend malheureux… Nous avons fait une ou deux fois des choses que nous n’avons pas aimé et nous sommes tombés d’accord à chaque fois que ce n’était pas de bonnes choses » nous explique Gilles.

En définitive, chez Corinne et Gilles Benizio, on aime créer, on aime inventer des personnages nouveaux, des personnages de spectacles, des mises en scène… mais le plus souvent possible : à deux.