Lorsque Perrine et Charles Hervé-Guyer décident de créer une ferme biologique il y a une dizaine d’années, ils n’imaginent pas que ce projet agitera autant de curiosités, de réflexions et d’envies. Regard sur la formidable aventure d’un couple amoureux d’une expérience de vie nouvelle.

audacieux-magazine-article6-Herve-Guyer1

Charles Hervé a sillonné les mers pendant plus de deux décennies. Marin écrivain, réalisateur de films, il pose l’ancre dans ces terres normandes pour investir l’esprit de la terre. Perrine, son épouse, championne de basket, a associé une carrière de juriste à un investissement dans le bénévolat. Ils ont respectivement 46 et 30 ans lorsqu’ils se rencontrent, avec pour envie commune de voir leurs futurs enfants grandir dans un milieu sain. « Nous étions des néoruraux idéalistes et naïfs reconnaît Charles. Mais nos rêves étaient pragmatiques. » Ce pragmatisme permet au couple d’avancer et de construire un projet fait de découvertes et de convictions en mettant au monde leur projet de vie, inspiré de la permaculture, sur ces pâturages qui se révèlent « impropres à la culture » selon les codes.

« Respectueuse de l’environnement et des êtres vivants, la permaculture cherche à concevoir des installations humaines harmonieuses, durables, résilientes, économes en travail et en énergie. Cela correspondait exactement à notre quête, puisqu’il s’agissait d’une approche philosophique et globale de la vie. » selon Charles.

La ferme du Bec Hellouin située à proximité de l’abbaye normande du même nom est devenue l’histoire d’un couple diffuseur d’un modèle. Dix ans après avoir acheté cette chaumière entourée de 6500 m2 de terres, la démarche de Perrine et Charles Hervé-Guyer est une référence de développement durable scruté, étudié, admiré, imité, en France et dans de nombreux pays. Citadins en quête de reconversion, ruraux soucieux de développer des valeurs authentiques propres à la terre, professeurs des plus grandes écoles, militants agroécologistes comme Pierre Rabhi, tous viennent visiter, regarder, appréhender, étudier, évaluer la pertinence de ce modèle atypique. Ce lieu expérimental recueille un aval scientifique et philosophique. Il est aussi soutenu par de grandes institutions telle que la Région ou la Fondation de France.

audacieux-magazine-article6-Herve-Guyer2

Aujourd’hui, la Ferme biologique du Bec Hellouin est à la fois un lieu de production, de recherche et de transmission. Plus de 800 variétés de fruits et légumes croissent dans ses jardins, dans un respect absolu de l’environnement, grâce aux concepts de la permaculture. De nombreuses recherches y sont menées pour explorer des pratiques agricoles naturelles et efficaces, qui contribuent à la régénération de la biosphère. L’Ecole de Permaculture du Bec Hellouin propose diverses formations en permaculture, maraîchage et jardinage, destinées aux professionnels comme aux particuliers. Les formations se déroulent dans l’éco-centre construit au cœur de la Ferme du Bec Hellouin. Le Fonds documentaire de l’Ecole de Permaculture du Bec Hellouin propose de nombreuses ressources sur la permaculture, l’agroécologie, l’agriculture naturelle, le jardinage, le maraîchage…

Charles et Perrine s’attachent à dire que, quand leur ferme semblera presque ordinaire, alors ils auront gagné leur pari. Pour cela ils font le choix d’essaimer leur expérience. Une expérience tellement riche que les pages de L’audacieux magazine vous donnent dès à présent pour un prochain rendez-vous et une découverte détaillée des pratiques de la Ferme du Bec Hellouin.