Une envolée poétique suscitée par le potentiel des matériaux chez notre ingénieux contributeur, Monsieur Le Singe.

Et si nous faisions pousser notre maison ?

Plantons quatre jeunes chênes aux coins du terrain
La force du centenaire en guise de poteaux
Les branches les plus basses sont poutres et linteaux
Les feuillages nous protègerons du doux grain.

Et si nous pensions aussi à l’isolation
Fins et touffus buissons, des lauriers en parois
Taillés en détails, lumière et clarté de droit
Respectant néanmoins la réglementation.

Et quand bien même nous viendrons à manquer d’eau
Quelques grandes feuilles la conduiront sur leur dos
Drainant la source de notre pérennité.

Livrée dans un délai conforme à la raison
Nous vivrons gaillardement dans cette maison
Garantie durable et originalité !

Monsieur le Singe, le 27 octobre 2014