Follow us !

« Filles d’Aujourd’hui » ! Il y a quelques mois, la chaine Canal + dévoilait son programme court ainsi nommé « Filles d’Aujourd’hui ». Dans le tout premier épisode, Laurence Arné, humoriste, rentre dans la peau de Jessica, blogueuse mode sur le « Jessica Bling Bling Blog Blog » et son slogan : «… je fais rien comme personne mais tout le monde veut faire comme moi… ». Cadeaux à gogo, commentaires légers sur le monde réel, ego surdimensionné, la blogueuse mode s’en trouve étiquetée d’une image légère, futile et le succès n’est pas assuré… Que nenni ! Notre couple d’audacieux va vous surprendre par sa capacité à créer sa réussite.

audacieux-magazine-article6-prettywire1

En réalité, le monde de la mode et de la beauté fédère des communautés de milliers de personnes. Le blog reste un des phénomènes les plus répandus de la toile numérique et si pouvoir en créer un est aisé, le rendre populaire est plus compliqué. Développer une marque devient une jolie aventure : l’histoire de Justine et Aurélien est marquée par ce saut dans l’aventure.

Aurélien Acloque est issu d’une famille d’agriculteur. Il s’interroge rapidement sur ses envies professionnelles et s’il a l’envie de reprendre l’exploitation agricole familiale située en Picardie et la faire évoluer. N’y retrouvant pas l’essence même de l’agriculture qui a baigné son enfance, Aurélien renonce et s’oriente dans le secteur de la vente et du commerce, convaincu que le diplôme ne peut suffire à faire de lui un bon commercial, métier dont il a envie. Il s’engage dans la vente en intégrant plusieurs sociétés, développe les expériences et apprend à gérer des équipes de commerciaux. Une expérience formatrice qui alimente une réflexion essentielle : développer une activité en phase avec ses valeurs. Justine prend déjà toute sa place dans la réflexion professionnelle d’Aurélien, partageant ce principe, en quelque sorte l’idéal d’un jeune couple qui forgera le socle d’une ambition commune : « croire en ce que l’on fait parce qu’on le fait bien ! » L’envie et le besoin commun de garder leur indépendance professionnelle respective organisent leur projet de vie.

L’univers de Justine Malbranche est celui d’une jeune étudiante en école de commerce à l’ESC Amiens déjà consciente du temps qui file malgré une brillante scolarité. Très rapidement Justine prend conscience que la réalité d’une école de commerce passe par l’alternance plus qu’une scolarité « assise et tranquille sur les bancs d’un bac+5 » pour reprendre son expression. Justine découvre le monde de l’entreprise avec l’envie de réussir sa scolarité tout en se confrontant au monde économique. « Il fallait que je fasse quelque chose de ma scolarité qui me permette de dire, quand j’aurai terminé celle-ci, que mon cv ne se limite pas à un diplôme et à une expérience en entreprise à mon avis insuffisante professionnellement ».

audacieux-magazine-article6-prettywire3

« Je découvre le monde des blogs ! Je crée donc mon blog en parallèle de ma fin de scolarité, j’observe d’autres projets se mettre en place… » Justine s’attache à découvrir de plus en plus le monde de la mode, de la création, « je développe mes petits secrets professionnels », sous le regard d’Aurélien et de son frère. Ce dernier contribue à la création du site internet et au positionnement sur le web.

« À partir du moment où tu t’intéresses à un domaine, un rien devient un indice… » Ajouté à cela une créativité constante et prenante qui permet à Justine de créer son univers, l’univers Pretty Wire.

En deux mois, le site est créé, le premier stock est acheté. Le couple est lancé dans l’aventure et dès les premiers jours, les ventes s’enflamment. Une vie de fou s’engage… les ventes explosent à l’approche de Noël 2013, les produits rentrent, il faut organiser les colis, les expéditions. Le petit appartement du couple se transforme en plate forme logistique…

Aujourd’hui l’équipe compte sept personnes. Une jolie aventure créatrice de bonheur pour Justine et Aurélien et pour les personnes salariées qui les ont rejoints.

L’exigence du couple reste la même tant dans la sélection des produits, dans la gestion des stocks, que dans le développement du web pour arriver à l’univers de la boutique. La vitrine de Pretty Wire était jusqu’ici digitale. Six mois plus tard, grâce à l’opportunité d’un local commercial à Amiens, Pretty Wire devient un nouveau concept store urbain, visible des passants et ouvert à une nouvelle clientèle.

audacieux-magazine-article6-prettywire2

Aurélien a trouvé sa place dans le projet, apportant sa part dans l’organisation qui prend forme en réalité dans leur foyer, 24h/24h.

« J’ai mon métier qui est à l’extérieur. Justine a développé son métier, qui à l’origine était à notre domicile. J’ai intégré sa passion, ses envies, la présence de cette aventure qui prend 100% de notre quotidien. Très rapidement, j’ai été heureux de son ambition, du projet de magasin et de son organisation qui m’a permis de prendre part au projet… j’observe, j’aime échanger avec les membres de l’équipe, les clients… j’essai de mettre en forme les envies, les exigences, la créativité de Justine. » nous conte Aurélien.

La boutique arrive sans le vouloir vraiment. « Je n’ai jamais fait un site de vente pour ouvrir une boutique. Pretty Wire femme, Pretty Wire déco s’organise sur le web… et puis
vient le magasin : « quand nous sommes arrivés dans le local, les idées étaient déjà présentes dans l’esprit de Justine » nous confie Aurélien… « il nous a suffit d’un mois pour tout construire car nous avons tout réalisé par nous mêmes. La décoration, le mobilier est notre création ».

Aujourd’hui le concept store Pretty Wire rayonne par son originalité et s’étend déjà avec l’ouverture programmée d’autres magasins dans d’autres villes. « La magie du web opère et des clients nous interrogent sur le développement des futures boutiques. » La vitesse du web se transpose à la vitesse de création du concept store qui peut se dupliquer, avec une véritable identité visuelle du fait même que ce magasin, non indispensable mais devenu opportunité, devient un axe de développement de la petite entreprise.

audacieux-magazine-article6-prettywire4

Le secret du couple ne se mesure pas seulement au talent caché de cuisinier d’Aurélien qui assurait la survie alimentaire de Justine comme elle l’aime à l’indiquer avec un sourire ravi « quand tu vis un projet à ce point, si ton conjoint ne s’y intéresse pas, je considère qu’il ne s’intéresse pas à toi… ».  L’aventure d’Aurélien et Justine, à peine cinquante ans à eux deux, fera peut-être l’objet d’une présentation dans les écoles de commerce, lui rappelant ainsi des souvenirs d’étudiante devenue rapidement entrepreneuse… avec l’indéfectible soutien d’Aurélien qui trouve encore le temps d’assouvir ses passions et un peu de temps pour taper dans le ballon comme milieu de terrain ou de se plonger dans une salle de cinéma en tant que cinéphile averti.

À l’image de la couverture de l’Audacieux magazine, le couple Justine Aurélien associe l’enthousiasme passionné de l’une et la sagesse organisationnelle de l’autre pour tous les deux avoir l’œil fixé sur le compteur d’abonnés sur Instagram. La barrière des 33 500 abonnés est franchie pendant notre entretien sous le regard bien évidemment complice de nos deux acteurs d’un nouveau modèle commercial et marchand empreint d’audace et de confiance mutuelle. Pour notre jeune duo, un seul crédo : Suivez-nous !