audacieux-magazine-lesaudacieux-portrait-nicolas-letixerant-3

Qu’est-ce qui fait un bon champagne ? La finesse des bulles, la richesse des arômes, la magnificence du terroir, la force du climat, la qualité des hommes. L’aventure d’un champagne est souvent celle d’une famille, d’hommes et de femmes, d’une prise de risque et d’envie d’innovation.

Dans la famille Le Tixerant :

Il y a la mère,

née Couvreur-Mandron, issue d’une famille de vigneron qui exploitait la vigne du côté du village d’Ay, à proximité d’Epernay. La maison Couvreur possédait l’un des plus vieux pressoirs de la région situé dans une très ancienne maison datant pour les vieilles parties du Moyen Age. Ses murs ont abrité, entre autres, le roi Henri IV. Le grand-père a fait toute sa carrière chez MUMM dont il fut directeur général. Son passage dans cette maison de champagne est un recueil d’histoires contant ses nombreux voyages à travers le monde voués à la promotion et aux rencontres avec ses clients du monde entier. Enfin, le grand-oncle n’était autre qu’une figure du champagne : Jean Heidsieck, en charge de la destinée tout aussi célèbre des champagnes Charles Heidsieck et Piper Heidsieck. La maman qui nous accueille dans sa maison, a fait sa carrière chez Taittinger, où elle était en charge des relations publiques.

Il y a aussi le père

qui a voué sa vie au précieux breuvage. Il a terminé sa carrière professionnelle en tant que directeur de la communication du Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne. Son engagement professionnel lui a valu d’en défendre la cause champenoise en expliquant au monde entier la véritable valeur de l’AOC Champagne. Le grand-père paternel était le copropriétaire du champagne Edmond Roussin du nom de son épouse. Le champagne Roussin s’exportait déjà à l’international avant la seconde guerre mondiale, en Asie, en Grande-Bretagne ou aux Etats Unis.
Et puis l’esprit de famille s’est assoupi. La marque Edmond Roussin s’est éteinte dans les années 1970. Les pressoirs encore présents dans la maison servirent à la maison Krug permettant de faire perdurer à la fois les odeurs, l’engagement et le stress des périodes de vendanges. Une partie des vignes ont été vendues ; mais en amoureux de la vigne, le père de notre hôte a sauvé quelques parcelles et à même replanté… convaincu d’une suite à l’histoire de la famille.

LE RENOUVEAU

Aujourd’hui il y a le fils, Nicolas.

Les parents ont amorcé le renouveau de cette maison de champagne sans héritier affiché en maintenant une qualité de production digne d’une grande maison. Ainsi, les vignes ont continué de fournir en raisin la prestigieuse maison Veuve Clicquot. La renommée internationale et la notion d’ambassadeur du Champagne sont restées des maîtres mots dans la famille, notamment au sein du prestigieux « Ordre des coteaux de Champagne » et de ces cérémonies dites « Chapitres » intronisant des personnalités du monde entier comme Michael Douglas ou Sophie Marceau…
Nicolas Le Tixerant a pris ou repris le chemin des vignes qu’il n’avait jamais abandonné. Il s’est efforcé de travailler dans des domaines proches du vin et de la gastronomie en se lançant dans la restauration avec une bande d’amis : ils créent « le 17 », rue Jean Jaurès à Reims pour en faire un rendez-vous discret de gourmets. La notion d’amitié est importante chez cet homme-là. L’aventure du 17 en compte : tous issus du milieu du champagne, ils se sont ligués pour donner vie à cette adresse qui propose avec simplicité produits de saison et délicieux breuvages.
Membre de l’Ordre des coteaux de Champagne comme son père et bien sûr passionné par la vigne, Nicolas Le Tixerant a planté avec son père ses premiers ceps, il y a une vingtaine d’années et a entamé, à la fin des années 90, une formation d’œnologie viticulture. Le plaisir du terroir, de la vigne et surtout celui du partage est omniprésent chez lui. Découvrir les vignes en sa compagnie est un régal de bonne humeur et d’attachement à un produit remarquable, qu’il nous apprend à regarder, toucher et approcher avec passion.

Bouteille 8
Paré pour reprendre l’exploitation des vignes familiales, Nicolas doit trouver un nouveau blason, une appellation traduisant la renaissance et l’ambition : Infinite Eight… et comme il aime le dire «  la traduction est bien celle de la chance et du bonheur de la réussite, mais aussi de la tempérance et de la justice ». Le site internet de la marque s’ouvre sur ces mots : Les symboles du 8 et de l’infini sont étroitement indissociables et sont synonymes d’équilibre, d’exception et d’éternité, mais c’est aussi et surtout le symbole de l’harmonie et de la perfection.
L’enjeu est de taille. L’ambition d’afficher très rapidement une production de vin millésimé oblige Nicolas et son associé à anticiper la montée en puissance de la production et à trouver les ressources nécessaires pour attendre les années nécessaires à la première sortie d’un millésime. La construction du projet passe par la reprise des vignes, mais surtout par la création d’une identité audacieuse. Une démarche tout a fait innovante et non sans risque dans l’univers du vin qui disons-le reste un univers de tradition.

De l’écrin rouge ouvert devant nous sort une bouteille millésimée 2003 vêtue d’un noir mat et siglé du chiffre 8 et du symbole de l’infini. Si la tradition est un élément essentiel du projet de Nicolas Le Tixerant, l’innovation est son pendant nécessaire. Ce signe de l’infini qui se colore n’est autre qu’un indicateur de température, celle à laquelle doit se déguster ce vin de prestige.
Si la commune de Dommange est un point d’ancrage essentiel, l’histoire d’Infinite Eight est fortement inspirée de ce qui a motivé les aïeuls de Nicolas : l’ambition d’innover, d’aller de l’avant, de faire un beau produit digne de la coulée du champagne et d’investir l’étranger. L’exercice est difficile et périlleux mais avoir le privilège de le faire est la clé de voute de la démarche de cet homme. « C’est un tel cadeau que l’on nous a fait… raconter une nouvelle histoire … Et c’est bien aussi de cela qu’il s’agit en rendant justice à mes ancêtres qui m’offrent aujourd’hui la chance de vivre avec bonheur ma passion qui j’espère bien nous amènera à la réussite ! » nous dit Nicolas Le Tixerant.

C’est ainsi que nous nous plaisons à résumer l’envie qui anime ce jeune vigneron, héritier d’un savoir-faire familial et créateur d’une maison de champagne audacieuse. Nous avons pénétré un monde du champagne empli d’envie, d’innovation, de gaieté, de bonne humeur et nous vous invitons à le découvrir : Nicolas nous a confié prévoir l’accueil et l’hébergement de convives dans cette jolie maison sur les hauteurs de Reims afin de partager les saveurs du champagne et les sourires des Le Tixerant.

Retrouvez  l’univers d’Infinite 8 sur www.champagne-infinite8.com