Visiter Rome en 4 jours, c’est d’abord visiter au rythme de ses envies. Cette ville s’appréhende avec patience et délectation. Impossible de vouloir tout voir, tout goûter en quelques jours. Elle ne se donne pas comme ça… au premier venu. Elle se mérite !

audacieux-magazine-article6-Rome3

Tout commence jeudi à 13h. Séverine et moi prenons possession de notre chambre, puis nous nous rendons dans l’un de nos endroits préférés : le Campo dei Fiori !

Fréquentée le matin pour son incroyable marché, cette magnifique place est située à deux pas du Palais Farnese, siège de l’Ambassade de France. Elle est un lieu incontournable où les Romains se restaurent et boivent un verre. Comme eux, nous y dégustons d’authentiques Penne alla carbonara, c’est-à-dire sans crème. Puis nous rejoignons la somptueuse Piazza Navona, riche de fontaines et de bâtiments à l’architecture grandiose où nous évitons les restos « attrape-touristes » aux abords desquels des américains rejouent Vacances romaines. De là, direction le Panthéon et son fameux oculus central ouvert sur le ciel.

audacieux-magazine-article6-Rome2

Le vendredi, après avoir survécu à la foule de la Place d’Espagne et fait flamber nos CB dans les endroits réputés pour le shopping sur la Via del Corso, Condotti ou Frattina, nous ne résistons pas à notre désormais traditionnel Spritz accompagné de petites douceurs salées de chez Vitti Piazza San Lorenzo in Lucina, face à l’imposante caserne des carabinieri. C’est un lieu de rendez-vous pour les Romains de toutes générations. Ici, nous nous adonnons au jeu local. Nous matons ! Oui, Je dis bien « mater » car les Italiens aiment autant à mater qu’à jouer de leur image. Nous dînons dans le Ghetto chez Giggeto, puis direction le Castel San Angelo et son pont traversant le Tibre, orné des renversantes statues du Bernin. Nous prolongeons jusqu’à la Place St Pierre, encore plus belle le soir ! Puis allons au musée du Vatican pour une surprenante visite nocturne. Si le cœur nous en dit, nous reviendrons demain pour découvrir l’imposante Basilique.

Le lendemain matin, nous atteignons le Tratestevere, le quartier branché, jusqu’à la Piazza Santa Maria et sa basilique, premier édifice du monde chrétien, en face duquel nous prenons le temps de déguster un excellent cappucino. Nous optons ensuite pour la Villa Médicis et les jardins de la Villa Borghèse.

audacieux-magazine-article6-Rome1

Dimanche matin, notre cœur balance : une balade sur l’Aventin ? Les ruines antiques ? L’architecture Mussolinienne du Stadio Olimpico ?

Rome séduit au premier regard ; mais, de la même manière qu’elle n’est pas devenue ce qu’elle est en un jour, elle ne se dévoile qu’à ceux qui prennent le temps de venir et revenir, de se perdre dans sa géométrie complexe. Enfin, si nous pouvons vous donner un dernier conseil, vivez Rome à la romaine ! Dégustez la pasta : Carbonara, Amatriciana, Cacio e pepe. Profitez des beignets di carciofi, buvez des spritz et des cappucini sur la Piazza del Popolo et, surtout prenez le temps d’observer à la manière des italiens… Avec séduction et gourmandise.